SALAIRE

Tout ce qu’il faut savoir sur les salaires à Madagascar

Vous avez décidé de lancer votre entreprise à Madagascar ? Parmi les critères qui vous ont décidé à vous installer peut figurer le coût de la main d’œuvre. En effet, le salaire minimum à Madagascar est fixé à un peu plus de 40 euros mensuels. Pour vous aider à établir votre grille salariale, retrouvez ici tous les conseils d’Assistelio Relocation.

Quel salaire pour quelle profession ?

A Madagascar, on peut estimer que la main d’œuvre est plutôt bon marché. Par main d’œuvre, on entend tout personnel qu’il soit qualifié ou non. Le salaire minimum ou SMIG en 2017 est de 43 euros contre 95 euros en moyenne en Afrique.

Parmi les secteurs porteurs à Madagascar, on note les métiers liés aux NTIC, le tourisme ou encore l’agriculture et les énergies renouvelables. Un grand nombre de jeunes ayant suivi des études supérieures se retrouvent au chômage à la fin de leurs études. Cela, sans parler de ceux qui n’ont pas pu aller jusqu’au baccalauréat. Le nombre de demandeurs d’emploi est donc très élevé, mais avec un niveau de compétence parfois très bas. Ce qui coûte, ce n’est pas tant le salaire de l’employé mais l’investissement lié à sa formation.

Pour recruter un jeune cadre, vous pouvez commencer à partir de 120 euros/mois environ. Le salaire moyen à Madagascar est de 220 euros ou 800.000 Ar, on peut estimer que c’est un montant correct pour un jeune cadre. Vous êtes encouragé à instaurer une politique de fidélisation de vos employés. En investissant dans la formation de vos collaborateurs, vous pourrez augmenter progressivement le salaire du cadre moyen pour atteindre 300 euros. En moyenne, le cadre supérieur recevra 800 euros par mois.

Evolution des salaires à Madagascar

On estime le taux d’inflation à Madagascar à 8% en moyenne. De ce constat, la révision du salaire minimum est effectuée régulièrement. En début d’année, un décret est publié pour fixer le salaire minimal dans chaque catégorie socioprofessionnelle. En 2017, le salaire minimum est passé de 140.000 Ar à 155.000 Ar environ soit près de 4 euros de plus.

Cette augmentation bénéficie aux salariés payés au SMIG mais, malheureusement, la tendance ne suit pas les autres CSP. Par exemple, un agent de sécurité dont le salaire à Madagascar est à peine plus élevé que le SMIG ne bénéficie pas obligatoirement de la hausse des salaires.

Avantages extralégaux

Il faut distinguer le salaire brut du salaire net. Le salaire brut ou de base est la somme non déduite de toute charge. Pour obtenir la somme nette, on déduit le salaire brut de l’IRSA et des cotisations diverses.

  • L’IRSA est déduit du salaire de base. Il est à la charge de l’employé et est fixé à 20% de la rémunération.
  • Les cotisations obligatoires sont indexées au salaire de base. Il s’agit respectivement de la Cnaps et de l’Ostie. Le salarié participe à hauteur de 1% respectivement de son salaire brut. L’employeur pour sa part prend en charge 13% pour la Cnaps et 5% pour l’Ostie calculés sur la base du salaire de base.

Hormis le salaire, il n’est pas rare d’accorder des avantages extralégaux à ses employés qui peuvent être :

  • Avantage logement ;
  • Avantage domestique ;
  • Avantage téléphone ;
  • Avantage voiture ;
  • Avantage médical.

A Madagascar, la rémunération des avantages extralégaux est soumise à l’IRSA.

Besoin de plus de renseignements au sujet des salaires à Madagascar ? Assistelio Relocation vous conseillera et vous aidera dans toutes vos démarches administratives. N’hésitez pas, contactez-nous !

  • Bureau Madagascar
  • Résidence Cité Planton 7ème étage porte 26
    101 Antananarivo
  • +261-32-68-080-39
  • Bureau Suisse
  • Chemin de la Salette, 4
    1023 Crissier
  • +41-21-588-13-83