OU CHANGER DE L’ARGENT

Les bons plans pour changer de l’argent à Madagascar

Le change à Madagascar se voit aujourd’hui simplifié par la présence des banques et de nombreux bureaux de change actifs depuis des années sur le territoire. Apprendre à distinguer l’Ariary du FMG est aussi une chose indispensable pour éviter les mauvaises surprises. Même si l’Ariary est la monnaie officielle du pays depuis 2003, le FMG reste utilisé au quotidien. Pour la conversion d’Ariary en euro, il convient en outre de bien savoir où changer son argent. Sur cette page, Assistelio Relocation vous explique l’essentiel à savoir.

La monnaie à Madagascar : le FMG et l’Ariary

Depuis 2003, on a abandonné l’utilisation du FMG comme unité monétaire nationale au profit de l’Ariary. La conversion d’Ariary en euro ou l’inverse doit être effectuée auprès d’une banque ou d’un bureau de change agréé.

D’abord, il faut noter qu’entre le FMG et l’Ariary (MGA), il existe un fort écart de valeur : un Ariary vaut 5 FMG. La plupart des prix indiqués dans les boutiques et commerces malgaches sont maintenant exprimés en MGA. L’Ariary est la monnaie nationale officielle. Cependant, il faut remarquer que, localement, les deux unités sont encore d’usage courant au quotidien. Quand on parle de prix à Madagascar, une simple omission d’indication d’unité monétaire peut tout changer ! Si la personne est de bonne foi, elle vous indiquera le prix soit en FMG soit en Ariary. Un étranger persuadé de connaître l’unité monétaire courante malgache pourra se trouver rapidement les poches vides en se bornant à raisonner en Ariary. Pour vous éclaircir, voici deux exemples :

Le prix d’un buffet proposé à 20 000 ou 30 000 Ariary dans un somptueux restaurant sera perçu normal pour deux raisons. D’abord vu la qualité et aussi par rapport à ce qu’on devrait normalement payer si on était supposé être à l’étranger. En effet, cette somme-là représente moins de 10 €.  En revanche, quand vous prenez un taxi et que le chauffeur vous donne un prix à 100 000 sans indiquer l’unité, soyez vigilant ! Pour 100 000 FMG, le prix d’un taxi est raisonnable pour faire des petites courses en centre-ville à Tana. Pour 100 000 Ariary en revanche, le prix est totalement dispendieux ! Il faudra donc faire attention à ce petit détail pour éviter de payer 5 fois plus cher.

Pour éviter cela, il est toujours préférable de demander de préciser si le montant indiqué est bien en Ariary ou en FMG. Préférez également vous rendre directement dans un bureau de change à Antananarivo au risque de vous faire arnaquer. De nombreux changeurs au marché noir abondent dans les rues du centre-ville de la capitale. Faites attention !

Les nouveaux et anciens billets malgaches

L’historique de l’échange monétaire à Madagascar date de bien avant la colonisation et remonte à plus de 10 siècles. En effet, on attribue aux premiers immigrés arabes et persans l’introduction des toutes premières pièces de monnaie. Certains historiens affirment même que le change à Madagascar date déjà de  quelques siècles avant (mais pas exactement sous la forme qu’on connaît actuellement). Madagascar n’a produit de monnaie propre au pays qu’à partir de 1925. Avant cette date, les poinçons monétaires utilisés portaient l’emblème des pays européens : les piastres espagnoles, mexicaines, boliviennes et françaises. La monnaie divisionnaire n’existait pas encore à l’époque. À la place, on utilisait des fragments de piastres. Durant tous les règnes qui se sont succédés à Madagascar, seules les pièces de monnaie en argent étaient valides. La proclamation de la Loi d’annexion qui signa le début de la colonisation en 1896 marqua officiellement l’introduction de la monnaie française à Madagascar. Son émission fut temporairement interrompue pendant la Première Guerre pour pallier l’insuffisance de monnaie divisionnaire. Celle-ci se voyait alors remplacer par des monnaies de nécessité. A partir de 1922, elles ont été retirées du circuit monétaire pour céder la place aux jetons de la Chambre de Commerce Française. Il s’agissait de monnaies en bronze d’aluminium de 2 F, de 1 F et 50 centimes, et de pièces de nickel de 25, de 10 et de 5 centimes.

Les premiers véritables francs malgaches ont seulement vu le jour à partir de 1925.

Les toutes premières monnaies malgaches furent émises sous forme de billets de 5 F, de 10 F, de 20 F, de 50 F, de 100 F et de 1000 F. De 1960 (date de l’indépendance) à nos jours, l’émission monétaire a évolué. L’unité monétaire malgache prit la dénomination officielle de FMG ou franc malgache à partir de 1963. Les billets émis durant la Première République portaient l’inscription « Institut d’Emission Malgache » (en langue officielle). Ce fut notamment le cas pour les billets de 100 F et de 50 F, et plus tard pour les pièces de 1 F et de 2 F (en 1965), de 1000 F et de 5 F (en 1966), de 10 F et de 20 F (en 1970).

Après la révolte de 1972, le pays quitta la Zone Franc et la monnaie malgache fut momentanément déclarée inconvertible jusqu’à ce qu’un nouveau système de réglementation de change soit mis en place.

La Banque Centrale de Madagascar (BCM) vit alors le jour en 1973. Cette institution financière a principalement pour rôle de veiller au bon équilibre du taux de change à Madagascar. Au bout de 30 ans, le pays finit officiellement par adopter l’Ariary comme unité monétaire nationale. De nos jours, la circulation fiduciaire sur le territoire national se compose comme suit : Ariary 20 000, Ariary 10 000, Ariary 5 000, Ariary 2 000, Ariary 1 000, Ariary 500, Ariary 200, Ariary 100, Ariary 50. L’Ariary 20 000 est une nouvelle coupure émise sur le marché.

Les pièces de monnaie suivantes tendent relativement à disparaître du circuit monétaire malgache, quoiqu’encore valables et disponibles auprès de la BCM : Ariary 20, Ariary 10, Ariary 5 (25 francs), Ariary 4 (20 francs), Ariary 2 (10 francs), Ariary (5 francs) Ariary 0,4 ou « Venty sy kirobo » (2 francs), Ariary 0,2 ou « Iraimbilanja » (1 franc).

Où échanger son argent en Ariary ?

Pour un étranger qui vient pour la première fois, il est souvent assez difficile de trouver où changer de l’argent à Madagascar. Il existe différents moyens de convertir des devises étrangères en Ariary. Vous pouvez, par exemple, l’effectuer à votre arrivée à l’aéroport mais sachez cependant que cela s’avère très coûteux. De même, il est possible d’acheter des Ariary à un ami expatrié ou de se rendre directement dans un bureau de change. Vous pouvez aussi convertir vos devises en allant à la banque mais sachez que cette dernière vous proposera un taux de change généralement inférieur de l’ordre de 5 à 8% par rapport à celui fixé par le MID (Marché Interbancaire de Devises). Pour bénéficier d’un bon taux de change à Madagascar, il vous faudra faire un comparatif auprès de plusieurs bureaux de change agréés. Evitez surtout le change au marché noir ! De nombreux changeurs à la sauvette dans la rue proposent un change à tarif alléchant, au centre-ville de Tana, mais vous n’êtes pas à l’abri des risques : faux billets, liasse incomplète, insécurité, etc.

Pour plus d’informations, Assistelio Relocation pourra vous accompagner dans toutes vos démarches. Nous pourrons aussi vous renseigner sur tout ce qu’il faut savoir quand on voyage ou qu’on décide de s’installer à Madagascar.

  • Bureau Madagascar
  • Résidence Cité Planton 7ème étage porte 26
    101 Antananarivo
  • +261-32-68-080-39
  • Bureau Suisse
  • Chemin de la Salette, 4
    1023 Crissier
  • +41-21-588-13-83